Adaptation de véhicules pour personnes à mobilité réduite
1994 • 25 ans • 2019

Quelles options peuvent compléter l’aménagement de ma voiture accessible ?

Pour venir enrichir les aménagements d’une voiture adaptée aux handicapés, de nombreuses options sont à votre disposition. Vous pourrez ainsi en perfectionner l’accessibilité, le confort ainsi que la sécurité, que vous soyez le passager en fauteuil roulant, l’accompagnant ou le conducteur d’un véhicule TPMR.

Les aides complémentaires aux aménagements liés à la conduite

Des options bien pensées peuvent optimiser les aménagements effectués sur un véhicule accessible aux personnes présentant un handicap.

Les commandes adaptées du poste de conduite, grâce à une technologie toujours plus innovante, sont de plus en plus intuitives. Elles autorisent des manœuvres et manipulations simplifiées et sécurisées à la fois. Huet Équipements vous en présente quelques exemples.

• Le démarrage par badge

Il remplace efficacement l’utilisation d’une clé de contact si le mouvement pour l’actionner vous est impossible.

• L’embrayage automatique

Grâce à un bouton au niveau du levier de vitesses, vous pouvez passer ces dernières sans avoir à gérer la pédale d’embrayage. Cette fonctionnalité est compatible avec une boîte de vitesses mécanique et peut se désactiver, permettant ainsi à un autre conducteur d’utiliser la pédale d’embrayage.

• La télécommande au volant

Amovible et ergonomique pour une meilleure prise en main, ce boîtier rassemble diverses fonctions comme les commandes des essuie-glaces ou des avertisseurs.

• Le joystick

Les fonctions d’accélération et de freinage peuvent être facilement utilisables grâce à un joystick, aménagement simple mais ô combien efficace, notamment en cas de handicap plus lourd touchant les jambes et associé à une faiblesse des membres supérieurs.

Les options qui optimisent le confort d’un véhicule adapté aux handicapés

Le handicap étant en lui-même source d’inconfort, voire à l’origine d’un sentiment d’insécurité, notamment au sein d’un véhicule, il est indispensable que les conducteurs et passagers à mobilité réduite se sentent aussi à l’aise que possible.

Au poste de conduite, le rehausseur de pédales à destination des personnes de petite taille est un équipement simple mais bien utile. Le cercle d’accélération peut s’adapter selon les circonstances : placé sous le volant, il vous offre une discrétion appréciable ; sa position sur le volant occasionne moins de fatigue lors du maintien de la pression.

En tant que passager à mobilité réduite, vous serez en mesure d’apprécier des options à la fois sécurisantes et confortables telles que le siège auto orthopédique et ergonomique, l’appuie-tête supplémentaire si vous voyagez dans votre fauteuil roulant, et des appuis de type mains courantes le long des parois d’un véhicule TPMR.

Les petits « plus » pour faciliter les manœuvres des accompagnants et assurer une sécurité optimale du TPMR

Pour faciliter l’accès d’un fauteuil roulant, notamment manuel, dans un véhicule TPMR, des treuils télécommandés se chargent de tracter ledit fauteuil sur la rampe, sans effort.

Et pour préserver le dos des accompagnants devant déployer et ranger la rampe d’accès mobile, il existe des poignées semi-rigides pour l’attraper sans avoir à se baisser.

Il est également possible d’intensifier l’éclairage à l’intérieur d’un véhicule TPMR en ajoutant un système de type LED, éclairage économique et efficace pour sécuriser les manipulations (en particulier celles de l’arrimage du fauteuil roulant).

Enfin, pour assurer une sécurité sans faille, une caméra de recul s’avère presque indispensable si les fauteuils roulants, arrimés à l’arrière du véhicule, se trouvent dans le champ du rétroviseur intérieur. L’ajout de feux de signalisation clignotants en hauteur sera tout aussi apprécié pour être correctement vu lors des arrêts.