Adaptation de véhicules pour personnes à mobilité réduite
1994 • 25 ans • 2019

Quelle assurance choisir pour ma voiture adaptée ?

Une voiture aménagée pour répondre à votre handicap ou faciliter la conduite ne représente pas la même valeur qu’une automobile « classique ». Vous devez donc prévenir votre assureur des changements intervenus ou de l’achat d’un véhicule adapté pour le calcul de votre prime d’assurance. Légalement, votre assureur n’a pas le droit d’augmenter les tarifs de votre assurance auto du seul fait de votre handicap. Mais, si vous souhaitez protéger correctement l’ensemble de vos équipements, le montant de la prime peut s’en ressentir. Huet Équipements vous explique tout.

Deux cas de figure afin d’assurer mon véhicule aménagé pour les personnes à mobilité réduite

 

  • Faire assurer ma voiture accessible en fauteuil roulant

Dans le cas d’aménagements facilitant l’accès de votre véhicule à votre fauteuil roulant, vous êtes tenu d’en informer votre assureur et de lui présenter les justificatifs des sommes engagées. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une couverture la plus exhaustive possible de votre véhicule accessible, notamment en cas de vol ou d’accident.

Cela signifie aussi que votre assureur est dans son droit s’il vous facture une cotisation d’assurance plus élevée que la normale, car elle prend en compte le coût plus ou moins important des équipements spécifiques. Surtout, n’hésitez pas à comparer plusieurs offres d’assurance et faites ainsi jouer la concurrence.

 

  • Faire assurer ma voiture adaptée au niveau du poste de conduite

Si vous souhaitez assurer votre véhicule aménagé pour vous permettre de conduire, la couverture demandée comprendra le véhicule adapté ainsi que son conducteur. Faites alors attention que votre assureur ne surfacture pas à outrance ce cas particulier sous prétexte que vous êtes considéré comme un assuré « à risque » (d’autant que, statistiquement, les conducteurs handicapés ont moins d’accidents que les conducteurs ayant conservé toute leur mobilité).

De plus, un supplément de prime d’assurance est à envisager pour couvrir au mieux tous les équipements. Là encore, comparer les différentes offres avant de vous engager.

Quelles garanties choisir pour mon véhicule adapté ?

Le Code des assurances ne prenant pas réellement en compte le cas des conducteurs ou passagers handicapés, il n’existe pas de garanties spécifiques pour couvrir votre véhicule accessible. À vous d’être vigilant dans le choix de votre contrat d’assurance (au tiers pour le niveau légal de couverture minimum, tous risques…) et d’opter éventuellement pour des garanties complémentaires adaptées à votre situation (protection juridique, assistance…).

Vous pouvez ainsi personnaliser votre contrat d’assurance pour qu’il se conforme aux aménagements propres à votre véhicule « handicap », mais le coût de cette protection est souvent plus élevé que pour un véhicule « classique » : un équipement spécifique plus ou moins onéreux suggère des indemnités plus ou moins importantes lors de dommages ou d’un sinistre, par exemple.

En plus de faire jouer la concurrence entre différents assureurs, vous pouvez également vous tourner vers un courtier, qui saura défendre au mieux vos intérêts et vos besoins, ainsi que votre budget.