Adaptation de véhicules pour personnes à mobilité réduite
1994 • 25 ans • 2019

Comment financer ma voiture aménagée « handicap » ?

Rendre une voiture accessible et l’aménager en fonction de son handicap représente un investissement non négligeable. Toutefois, plusieurs solutions de financement s’offrent à vous grâce à divers organismes qui se proposent de vous accompagner. Huet Équipements vous explique comment procéder et quelles sont les conditions requises pour prétendre à telle ou telle aide. Sachez, néanmoins, que vous ne pouvez solliciter ces aides financières que si votre déclaration de situation de handicap pour la conduite a été acceptée par la préfecture.

L’aide de la MDPH au travers de la prestation de compensation du handicap (PCH)

Dans le contexte de la PCH, vous pouvez adresser à la MDPH de votre département (maison départementale pour les personnes handicapées) une demande d’aide à l’aménagement de votre véhicule, que vous soyez conducteur ou passager.

Vous devez pour cela remplir certaines conditions :

  • résider durablement en France
  • avoir moins de 60 ans, ou moins de 75 ans si vous remplissiez les conditions pour bénéficier de la PCH avant vos 60 ans
  • présenter un handicap « définitif » ou d’au moins un an, engendrant une difficulté grave ou absolue dans la réalisation d’une ou de plusieurs activités de la vie courante (mobilité, communication, entretien de sa personne et capacité à se repérer dans l’espace)

En fonction de l’adaptation de votre voiture à réaliser, cette aide, renouvelable tous les 5 ans, peut atteindre 5 000 €.

L’aide du FIPHFP (Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique)

Si vous êtes une personne handicapée travaillant dans la fonction publique, le FIPHFP peut prendre en charge les frais liés à l’aménagement de votre véhicule pour raisons professionnelles, après déduction des autres aides envisageables (PCH…).

Cette demande de financement peut être faite par vous-même ou par votre employeur. De nombreux profils sont concernés comme les titulaires de la carte d’invalidité ou les bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés.

L’aide de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés)

Si vous êtes dans l’obligation d’aménager votre véhicule pour accéder à un emploi ou conserver votre poste actuel, l’Agefiph propose des aides à la mobilité aux travailleurs handicapés du secteur privé (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi avec une promesse d’embauche ou étudiant de l’enseignement supérieur en stage obligatoire).

L’aide de l’Agefiph peut concerner :

  • l’aménagement de votre véhicule (financement de 50 % du coût avec un plafond à 9 000 €)
  • l’achat d’un véhicule aménagé (plafond : 10 000 €)
  • l’utilisation ponctuelle de transports adaptés (plafond : 4 000 €)
  • le surcoût lié au permis de conduire adapté (forfait de 1 000 €)

Les autres pistes de financement et les exonérations

Il vous est également possible de vous tourner vers d’autres organismes pour compenser les frais liés à un véhicule adapté : mutuelles, caisses de retraite complémentaire, caisses d’allocations familiales, services sociaux de votre commune…

Sachez que les véhicules accessibles neufs sont exonérés du malus écologique et de la taxe annuelle des véhicules polluants (avec la mention « handicap » sur votre carte grise). Les aménagements spécifiques pour aider à la conduite et à l’accès à la voiture bénéficient, en outre, d’une TVA réduite à 5,5 %.